Zambie, RDC commencent à travailler sur un nouveau projet hydroélectrique

Baron Nkoy
By Baron Nkoy November 8, 2016 04:47

Le projet de hydroéletrique de KarumaLa ZESCO Limited de la Zambie et la Société National d’Electricité (SNEL) de la République Démocratique du Congo (RDC) ont commencé à construire une nouvelle centrale hydroélectrique de 1 000 mégawatts située sur la rivière Luapula, à la frontière des deux pays.

Mandatés par Lusaka et Kinshasa, ZESCO et SNEL ont engagé ont engagé les demarche pour la construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique de 1 000 mégawatts pour prévenir les pénuries d’électricité qui affectent actuellement la région en partie à cause de la baisse des niveaux d’eau au barrage de Kariba.

Selon notre source au sein de Snel, «Le début de cette mission est de réaliser et de développer une étude de faisabilité bancable, complète jusqu’à l’appel d’offres, la conception et la documentation pour le développement du réseau hydroélectrique de la rivière Luapula et les lignes de transmission associées pour évacuer l’électricité  vers les deux pays»,

«L’existence d’une étude de faisabilité bancable permettrait de mobiliser les ressources nécessaires pour le développement du système et de contribuer à combler les pénuries d’approvisionnement en électricité qui prévalent dans les deux pays».

Le financement du projet provient du Fonds pour la préparation et le développement des projets de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) (agissant par l’intermédiaire de la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), avec le financement du KFW Development Banque mondiale et la Banque mondiale.

Le potentiel hydroélectrique de la rivière Luapula est à l’étude depuis un certain temps, l’un des premiers rapports ayant été publié en 1929.

SAPP a été créé dans le but principal de fournir un approvisionnement en électricité fiable et économique aux consommateurs de chacun des membres SAPP, en cohérence avec l’utilisation raisonnable des ressources naturelles et l’effet sur l’environnement. Il est en train de changer de fonctionner dans un bassin coopératif à un bassin concurrentiel.

La capacité de production actuelle installée, qui s’élève à 58 000 MW, est encore déficitaire en raison de la demande d’électricité et de la réserve requise.

Baron Nkoy
By Baron Nkoy November 8, 2016 04:47
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On GooglePlusVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinCheck Our Feed